Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

sécurité routiére (le siege auto)

Publié le par Laurianne et muriel

 

 

voiture-23.gifSi vous les interrogez à ce sujet, tous les parents vous diront avec conviction qu’ils ne mettent jamais en jeu la sécurité,et donc la vie de leur enfant. Pourtant, les données statistiques traduisent une réalité bien différente.
Chaque année, un millier d’enfants meurent ou sont gravement blessés en voiture. Bien qu’en amélioration constante, notamment grâce à une réglementation adaptée, la France demeure, parmi les pays développés, celui où les accidents automobiles sont les plus graves dans la tranche d’âge de 0 à 5 ans. Beaucoup de ces drames pourraient être évités si le bon sens et la loi étaient respectés. L’obligation d’attacher les enfants de moins de 10 ans lors d’un déplacement en automobile est en effet en vigueur en France depuis le 1er janvier 1992.

50 km/h, en cas de collision, l’enfant non attaché encourt les mêmes risques que s’il tombait du quatrièmeage. Un système de retenue specifique obligatoire de 0 à 10 ans
Rappelons que le Code de la route rend obligatoire le port de la ceinture de sécurité pour le conducteur, comme pour les autres passagers, à l’avant et à l’arrière des véhicules de moins de 3,5 tonnes. Faute de pouvoir être maintenus par une ceinture, les enfants doivent être transportés au moyen d’un dispositif de retenue (voir dérogations). Vous devez également savoir qu’il est interdit de transporter des enfants de moins de 10 ans aux places avant de tous les véhicules, sauf si l’enfant est installé dos à la route dans un siège prévu à cet usage, ou s’il y a impossibilité de procéder autrement. Le non-respect de la loi peut être sanctionné par une contravention de quatrième classe.

Il est impératif de faire voyager un enfant dans un siège adapté à son âge, à son poids et à sa morphologie.
Groupe 0 :de la naissanceà 10 kg
Votre bébé sera protégé en voyageant dans un siège placé dos à la route, à l’avant ou à l’arrière de la voiture, qui lui offrira une protection maximale en cas de choc frontal. Attention : si vous choisissez de le placer à l’avant, st impératif de désactiver le système de protection par coussin gonflable (airbag).Pour les nourrissons, vous pouvez opter au besoin pour un lit nacelle. Disposez-le parallèlement au dossier de la banquette arrière et fixez-le par des sangles aux points d’ancrage des ceintures de sécurité.

Groupe 0 + : de la naissance à 13 kg Ce siège est une version surdimensionnée du précédent.
Il permet de transporter l’enfant dos à la route, dans une position semi-allongée, et d’éviter ainsi les blessures des vertèbres cervicales en cas de choc frontal. Il doit être installé dans les mêmes conditions que le siège du groupe 0.
Un siège peut être homologué pour plusieurs groupes.
Par exemple, il existe des sièges répertoriés à la fois dans les groupes 0 et 1 qui accompagnent l’enfant de la naissance jusqu’à 18 kg. Il s’agit de sièges-baquets, généralement dotés de harnais, qui s’installent dans un premier temps dos à la route. Mais quand l’enfant aura grandi, le siège pourra être disposé face à la route, afin qu’il ne soit plus gêné par la proximité du dossier du siège avant.

Groupe 1 : de 9 à 18 kg
À ce stade de son développement,l’enfant se tient bien assis et peut résister aux forces qui le propulsent versl’avant lors d’un freinage. Vous allez pouvoir l’installer dans un siège doté d’un harnais (siège-baquet ou dans un siège avec tablette de protection (siège à réceptacle) qui présente l’avantage de pouvoir être fixé aux deux points d’ancrage de la ceinture médiane.

Groupe 2 (15 à 25 kg) et groupe 3 (22 à 36 kg)
La taille et la corpulence de l’enfant ne lui permettent plus d’être confortablement assis et sanglé dans un siège correspondant au groupe précédent. Il sera plus à son aise installé sur un siège ou un coussin rehausseur qui l’accompagneront jusqu’à ses 10 ans

.
Une homologation obligatoire
Attention, vous ne devez en aucun cas céder à la tentation d’utiliser un siège ou un coussin de la maison.Bien que plus économique, cette solution est dangereuse et totalement inefficace pour votre enfant. Elles’apparente à une absence totale de dispositif.
> Les lits nacelles, sièges et rehausseurs doivent avoir reçu un visa d’homologation qui vous apporte l’assurance d’acheter un équipement répondant aux normes de sécuritéé dictées par la réglementation européenne pour ce type d’utilisation. Vérifiez donc la présence de l’étiquette attestant que le fabricant a bien obtenu cette homologation.
Cette étiquette comporte plusieurs indications.
1- La mention « universelle » indique que le produit convient à tous les véhicules.
2- Figure ensuite la gamme de poids des enfants à laquelle est destiné le dispositif(ex. : 9 à 26 kg).
3- Entourée d’un cercle, la lettre E signifie qu’il est conforme à la norme européenne.Le nombre qui suit ce marquage correspond au pays qui a délivré l’homologation (2 pour la France).
4- Ne vous précipitez pas sur la première promotion venue.
5- Prenez connaissance des recommandations éventuelles du constructeur de votre véhicule qui figurent dans le manuel d’utilisation. Celles-ci sont obligatoires depuis le 1er octobre 2002 pour toutes les voitures neuves. Des dispositifs de fixation Isofix normalisés équipent aujourd’hui certains véhicules. Ils facilitent la fixation des sièges enfants et offrent une plus grande sûreté d’installation.
6- Prenez le temps d’étudier le fonctionnement des articles proposés en magasin, comparez, faites essayer le siège à votre enfant pour tester son confort, optez pour celui qui vous paraît présenter le rapport commodité/sécurité correspondant le mieux à vos besoins, en vous assurant bien qu’il peut être installé dans votre véhicule.
7- Après votre achat, n’attendez pas le dernier moment pour procéder à l’installation. Faites-le calmement, en prenant le temps nécessaire pour suivre rigoureusement les indications du fabricant.


Il faut que voyager attaché devienne une habitude
Et surtout ne l’oubliez pas : en voiture, comme dans d’autres lieux, les parents sont responsables de leurs enfants.Il vous faudra faire preuve de persuasion, voire de fermeté, pour que votre fils ou votre fille prenne l’habitude de voyager attaché(e). Ceci dès son plus jeune âge et quelle que soit la distance à parcourir car il faut savoir que 40 % des accidents mortels chez l’enfant passager surviennent lors de trajets inférieurs à 3 kilomètres.

 

Partager cet article

Repost 0

Idées de livres

Publié le par Laurianne et muriel

 

D’où je viens ? - La naissance racontée aux 3/5 ans
de Bernard This et Claude Morand
"D’où je viens ?" Cette première question de l’enfant lui permet de comprendre qui il est, à travers des réponses claires et sans détour.

Tu ne dors pas, petit ours ?
de Martin Waddell et Barbara Firth
Petit Ours ne parvient pas à s’endormir. Il a peur du noir. grand Ours lui apporte une petite lanterne, puis une plus grande, puis une plus grande encore. Mais Petit Ours ne s’endort toujours pas : il a peur de la nuit qui pénètre dans la grotte. Alors, Grand Ours a une idée : il prend Petit Ours par la patte et l’emmène dehors...
Editions L’école des loisirs, Collection pastel lutin poche 

Un bébé arrive dans la famille
de William Sears, Martha Sears et Christie Watts Kelly
L’arrivée d’un bébé occasionne de nombreux changements pour les autres enfants de la famille. Il n’est pas toujours facile pour eux de bien comprendre cet évènement important.
Cet ouvrage pertinent, écrit par des spécialistes, les préparera à l’arrivée du bébé et leur expliquera clairement ses besoins et ses exigences à l’égard des parents. Le texte souligne la façon dont les frères et soeurs peuvent devenir les "super assistants" de maman et papa, tout en forgeant leur propre relation 

Partager cet article

Repost 0

L'evolution de bébé dans la motricité.....................

Publié le par Laurianne et muriel

L'evolution de bébé dans la  motricité.....................
L'evolution de bébé dans la  motricité.....................
L'evolution de bébé dans la  motricité.....................

Partager cet article

Repost 0